[HealthLab] Le dehors au dedans : méditation de pleine conscience et souffle à l’ère du Covid-19
Publication de Cloé Brami, HealthLab, dans The Conversation France
06 08 2020
[HealthLab] Le dehors au dedans : méditation de pleine conscience et souffle à l’ère du Covid-19

Comment vivre au mieux la période de confinement à laquelle nous sommes confrontés. Dans un article publié dans The Conversation France, Cloé Brami et Angela Biancofiore nous invitent à découvrir la méditation de pleine conscience.

Tandis que, confinés, nous pouvons avoir l’impression de manquer d’espace, ne serait-ce pas le moment d’entrer en lien avec notre souffle et d’explorer notre espace intérieur ?

L’air, élément vital à notre écosystème, est à la fois ce qui nous unit et ce qui, aujourd’hui, nous angoisse. Au temps de la pandémie de Covid-19, c’est bien l’air qui est en cause, l’air que nous inspirons et que nous expirons. Dans les traditions et pratiques spirituelles s’appuyant sur la méditation, le souffle tient une place centrale comme objet d’attention. En se rapprochant des traditions, il s’agit ici de démontrer que la méditation prend encore plus de sens aujourd’hui.

À la fin des années 70, Jon Kabat-Zinn, professeur de biologie et pratiquant de yoga a créé un enseignement laïque de la méditation, s’appuyant sur la pleine conscience issue des traditions bouddhistes pour l’adapter au monde occidental via un programme appelé MBSR (Mindfulness Based-Stress Reduction). Cette pratique laïque s'inspire de traditions bouddhistes de méditation. Elle a été initialement conçu pour aider les patients à gérer leurs stress et leurs symptômes en rapport avec des maladies chroniques.

Se relier silencieusement à ce souffle dans une posture assise ou en mouvement est une proposition que l’on retrouve dans plusieurs courants de méditation. Observer notre souffle, c’est observer le vivant en nous. La méditation n’est pas un simple « outil », mais une manière de vivre au quotidien, une pratique qui nous permet d’accueillir notre agitation intérieure et de la transformer. En sanscrit l’un des termes pour méditation est « bhavana » qui veut dire « cultiver ». Méditer est bien l’art de cultiver notre terrain.

Avec la méditation s’invite dans nos foyers une possibilité d’intégrer le fait que nos actions individuelles sont intimement reliées au collectif.

Dans cette période particulière où nous pouvons perdre nos repères, Cloé et Angela nous invitent à (re)définir notre rapport à l'air, à notre souffle, notamment par le retour à notre respiration, première étape vers la méditation de pleine conscience.

Découvrez l'article en entier

Photo: @Dingzeyu Li on Unsplash

More news